Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après 30 jours de cavale, en compagnie des Athimon, on tente de reprendre nos petites habitudes de vie à 2. Cela se fait donc graduellement en abordant le pays des abers. Ce sont de basses vallées noyées par les marées. À marée basse, ce sont de vastes étendues boueuses occupées par de nombreux oiseaux et qui se recouvrent entièrement d'eau à marée haute. On se retrouve donc souvent en bordure de mer, puis, on entre au fond des estuaires.

Comme on a pu le constater, la Bretagne a connu un passé religieux impressionnant. En témoignent, les enclos paroissiaux situés dans une région, jadis très prospère.

"Séparé du quotidien par un mur d'enceinte, l'enclos est un domaine sacré structuré autour de son église et doté le plus souvent d'un calvaire, d'un ossuaire ou d'une chapelle mortuaire et d'un porche triomphal."

Les grandes routes maritimes ont permis une prospérité sans précédent et le développement de fortunes colossales dans une région particulière de la Bretagne. Comme tout bon catholique se doit de sauver son âme, (surtout que l'argent risque d'entraîner les bonnes âmes dans la déchéance totale et immanquablement la perte du ciel) les bretons de l'époque ont beaucoup investi dans tout ce qui concernait l'église. On nous a même dit que généralement, à l'époque, les gens vivaient le plus pauvrement possible et donnaient généreusement à l'église.

Après les somptuosité religieuses, on traverse une côte plus qu'exceptionnelle : la Côte de Granit rose. Que de beauté bleue et d'infinité de roses! Surtout que les rochers sont façonnés de telle sorte que cela permet à l'imagination d'y découvrir des formes plus que fantastiques : un bonhomme, un monstre marin, etc.

Encore cette fois, les photos se retrouvent sous l'album du même titre

https://www.flickr.com/photos/lisero

Tag(s) : #Voyage

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :