Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nos débuts en Normandie passent par une petite ville mondialement connue pour son savoir-faire aux accents musicaux : Vielledieu-les-Poêles. En effet, encore aujourd'hui, les cloches de nombreuses églises sont fondues en respectant un savoir-faire de plus de 200 ans.

Puis, l'ancêtre Morin étant originaire de Granville, Roger tient à venir voir ce coin de pays. On ne peut pas y retrouver grand chose de 1650. Même la petite église, Notre-Dame de Lihou. a connu quelques restaurations et modifications.

Par contre, maintenant premier port coquillier de France, les installations portuaires de Granville sont importantes. À l'époque, Granville était, avec St-Malo, le point de départ des pêcheurs à la morue qui se rendaient sur les côtes de Terre-Neuve pour un voyage de 5-6 mois. Granville a une âme festive puiqu'elle accueille 6 festivals par an, dont un carnaval.

Que de beauté et de douceur de vivre sont dévoilées à la vue des immenses plages de Normandie! D'autre part, la simple évocation des plages de Normandie rappelle immanquablement les pires horreurs que l'humanité puisse connaître : la guerre. Notre parcours se continue donc par des sentiers portant les cicatrices des horreurs du siècle dernier. Certains de ces événements nous sont abondamment rappelés :

- à Ste-Mère Église, un parachutiste reste accroché au clocher, la nuit du débarquement du 6 juin 1944;

- à la Pointe du Hoc, les rangers ont fait l'ascension d'une falaise haute de 30 mètres, sous le feu des allemands;

- Ohama Beach, les rangers y ont perdu la plus grande portion de leurs effectifs.

Heureusement, il y a de belles découvertes dans un périple! C'est ce qui nous attendait à Bayeux avec les Médiévales. La foule était nombreuse mais bien vivante et festive.

Encore cette fois, les photos se retrouvent sous l'album du même titre

https://www.flickr.com/photos/lisero

Tag(s) : #Voyage

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :