Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La vie étant, plus souvent, hors de notre contrôle, nous ne nous sommes pas rendu à Menton, tel que prévu.

Comme Roger n'avait pas pensé contacter les assurances dans les premiers jours de notre arrivée, il a tenté de le faire une fois rendu à Carpentras. On ne sait toujours pas pour quelle raison technique, mais il a été impossible de rejoindre l'assureur par téléphone. On s'est présenté à l'agence Axa de Carpentras, inutilement. Reine-Marie a été bien gentille de nous accueillir pendant 4 jours, puisque Roger préférait réger ce problème avant de poursuivre plus loin. Cela a donc été l'occasion de discuter des enfants et du petit bébé à venir.

Finalement, à force de courriers électroniques, on nous a confirmé que notre carte verte nous serait acheminée par courriel, ce qui est définitivement la meilleure chose en raison de nos déplacements.

Comme la fête des citrons était terminée et que nous disposions de moins de temps, on a choisi de faire les gorges du Verdon avant de se rendre à Marseille où nous devons rencontrer Rémi et Colette.

Le vent souffle et il fait froid à certains moments, mais le jour, le soleil est toujours présent et nous réchauffe. Puis, la nuit où il a fait trop froid, le système de sécurité s'est enclenché et vidé complètement le réservoir d'eau. Ce n'était pas trop grave puisque nous avons eu la chance d'avoir accès à l'eau courante sans aucun souci.

Chanceux comme tout, nous ne rencontrons quasi jamais personne sur les routes de corniche. Fort heureusement car la route de la Corniche Sublime est enneigée de chaque côté ce qui rétrécit la route d'autant. Pour être sublime, cette région l'est vraiment avec ses immenses falaises et la rivière, tout au fond de la gorge, d'un bleu d'émeraude.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :