Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est par une journée chaude et humide que nous entreprenons ce périple.

Au départ, nous empruntons l'autoroute 30 pour rejoindre la 417 qui nous conduira jusqu'à Ottawa pour notre première journée. À Ottawa, nous prenons un excellent repas, cuisiné au BarBQ chez Stéphane. La température s'abaisse brusquement durant la nuit et c'est sous un ciel nuageux et venteux que nous faisons route jusqu'à North Bay, le lendemain par la 17.

Surprise !!! Cette première soirée de camping en autonome, nous réserve déjà un pépin : quelqu'un heurte le Vista dans le stationnement du Wal Mart. Pourtant, il y avait bien de l'espace tout autour! Je lui aurais arraché la tête au sacré vieux… avec son immense roulotte, trop grande pour deux… Heureusement, pas de dégât majeur, seulement le pare-choc, que Georges a pu tout réparer.

Durant 6 jours, nous avons traversé des régions couvertes de forêts. Au départ, les rochers, dans lesquelles sont creusés la route, sont d'une belle couleur variant de rose à terra cotta. Puis, dans la région du grand Sudbury, le paysage devient plus désertique et présente une importante couverture rocheuse. Les rochers sont d'une belle couleur quasiment rouge. Finalement, en longeant le lac Supérieur, nous avons droit à de magnifiques paysages de forêts et d'immensité bleue. À certains moments les arbres deviennent plus rabougris. On remarque le passage de certains incendies. Après Thunder Bay, les beaux rochers de granit rose laissent place à des rochers plutôt noirs et nous atteignons un grand plateau à la triste mine.

Dans la dernière partie de la route, en Ontario, plusieurs petits lacs bordent la route. Cette région est vraiment le paradis de la chasse et pêche. Tout comme on avait vu sur la route de la Baie James, plus d'un transporte chaloupe, congélateur et génératrice pour des séjours de pêche.

Nous sommes encore en Ontario, lorsque nous changeons de fuseau horaire pour l'heure du centre. Puis nous atteignons la frontière du Manitoba, à la fin de cette septième journée. En direction de Winnipeg, nous traversons le parallèle du milieu du Canada.

On entend parfois des commentaires contre le manque d'intérêts et de services le long des routes du Québec. Je dirais qu'il faut faire la nationale du côté de l'Ontario pour s'apercevoir qu'il y a encore moins ici. Cependant, il y a quelques coins pique-nique très bien aménagés avec toilette sèche. Il ne faut pas avoir un besoin pressant d'arrêter par contre.

Comme le médecin a recommandé à Roger le port de la bottine encore 1 mois, c'est donc moi qui conduit depuis le départ. Je continuerai ainsi jusqu'à l'Alberta pour permettre à la papatte de se guérir d'avantage. Je passerai sous silence tous les commentaires et autres "chialages" que j'ai pu entendre depuis le début de la part des deux machos du voyage. J'ai donc pu en accumuler du fiel……!!! La bienséance m'interdit de trop en dire mais ce petit écart soulage mon coeur. Mais comme m'a priorité est d'aller voir les CANADIAN ROCHEUSES, ils peuvent aller péter dans les fleurs.

Villes visitées

North Bay

Héberge maintenant la maison où sont nées les célèbres jumelles Dionne. Ce qui est plus intéressant, à North Bay, c'est le centre-ville en bordure du lac Nipissing. Il y a une promenade très bien aménagée et garnie de fleurs. Une sculpture y fait l'éloge du droit à la différence. Elle nous rappelle que chaque différence témoigne d'une minorité qui fait partie d'un tout. "Le monde idéal" qui accepte chacun dans sa différence.

Sudbury

Ancien poste de traite, Sudbury s'est développée avec l'arrivée du chemin fer, comme bien d'autres villes et villages et la découverte dImportants gisements métallifères. Ces gisements ont été créés par l'impact d'un météorite. Rien qu'en passant nous pouvons observer les traces du développement minier.

Sault Ste-Marie

Les Ojibwés y étaient installés bien avant l'arrivée des colons français. Mais ce sont ces derniers qui ont donné ce nom à la ville pour rappeler l'importante cascade qu'il y avait dans ce temps là entre le lac Supérieur et le lac Huron.

Plus tard, dans les années 1800, on y a aménagé des écluses pour permettre le transport des navires marchand. Tout changea à partir de ce moment là. Les deux îles, Ste Mary's et White-Fish ont complètement changé de configuration, la pêche n'était plus possible pour les amérindiens qui ont quitté leur île mais ont finalement pu la récupérer. Le gouvernement avait exproprié l'île pour des besoins économiques et commerciaux.

Thunder Bay

Le paysage à l'approche de Thunder Bay présente des élévations montagneuses en plateau qui émergent du lac Supérieur. C'est vraiment typique et particulier à voir. Un arrêt s'impose au centre commémoratif érigé en l'honneur de Terry Fox, unijambiste, qui a parcouru 5373 km en 143 jours pour amasser de9s fonds pour le cancer. Il a dû rendre les armes, une fois rendu à Thunder Bay.

Important port, en raison de sa situation géographique aux confins des Grands Lacs. Malgré un centre ville qui ne dit rien d'intéressant (centre commerciaux et usine au bord de l'eau), Thunder Bay a su développer et aménager une marina et un parc avec jardin, bassin d'eau, sentier pédestre, sur quelques km, qui vaut vraiment la peine d'y faire un tour.

Animaux vus le long de la route

Dindons sauvages

Orignaux

Ours

Renard

Une famille outardes traversant la route

Chevreuils (en pleine ville de Kénora)

De Beloeil à Winnipeg

Plus vrai que nature

Plus vrai que nature

Tag(s) : #Voyage

Partager cet article

Repost 0