Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De retour de croisière, la décision est prise de ne pas se rendre sur l'ile de Vancouver, après un passage au bureau d'information touristique. Nous retrouvons donc les véhicules au terrain de camping "Plaza RV Park" de Surrey. Puis ma soeur France vient nous rejoindre pour le souper.

Dès dimanche, par une très chaude température, nous entreprenons le retour vers la maison en se dirigeant vers la vallée de l'Okanagan. Par l'autoroute 3, nous traversons Allison Pass à 1352m et le Sunday Summit 1282m, puis nous nous retrouvons dans la vallée de Similkameen. Les paysages changent et nous ne voyons pratiquement plus de neige aux sommets des montagnes. Il fait bien chaud. La route serpente le long de la rivière Similkameen entre les montagnes.

Puis nous pénétrons dans une zone de vignobles et d'arbres fruitiers. Le paysage change ensuite pour devenir plus désertique. Les noms des villes telles que Keremeos et Osoyoos évoquent des contrées lointaines et nous ramènent tant en Rhône-Alpes que sur la Côte Amalfitaine ou encore en Provence. La région d'Osoyoos est connue comme étant la seule région désertique présente au Canada et fait partie du désert Sonoran qui s'étend depuis Washington sud. Un arrêt dans cette ville nous fait découvrir des habitations vraiment typiques des régions chaudes du sud et une belle plage au centre-ville, longue de 19 kilomètres.

Des visites s'imposent dans des vignobles de la région. Évidemment comme nous en avons l'habitude, nous achetons, question de favoriser les produits locaux. Comme nous nous y attendions, le blanc est assez bien, quoique un peu cher. Pour la rouge, pas de surprise, toujours un peu trop acide au goût de Roger et pas suffisamment équilibré. Le terroir n'est pas celui de la vieille Europe.

La route qui suit le lac Okanagan est très pittoresque. Nous quittons graduellement la végétation de type désertique pour se retrouver dans une zone beaucoup plus luxuriante. La région de l'Okanagan regorge d'arbres fruitiers et de vignes. Il est impensable de ne pas s'arrêter pour quelque dégustation ou même pour acheter des cerises qui abondent présentement.

Le Gewerstraminer qu'on a pu goûté au Greata Ranch nous a charmé et rappelé notre périple en Alsace. Le vignoble était très pittoresque situé entre montagne et lac, par contre l'accueil initial était plus que désolant. La route de la vallée de l'Okanagan est plus que pittoresque, c'est tout simplement idyllique. La plupart du temps, nous longeons le lac en bordure de la montagne. Il fait un soleil radieux et donc bien chaud. Une bonne raison de se rafraîchir dans ce lac dont l'eau bien limpide est plus qu'invitante, à l'heure du dîner.

Un arrêt à Kelowna la plus grande vile de la vallée de l'Okanagan s'impose. Cette ville a toujours étant dédié à la transformation des fruits de la vallée, de nombreuses entrepôts et conserveries s'étalaient en bordure du lac. Depuis, les terrains (11 acres) ont été donnés à la ville par Stanley Merriam Simpson qui a développé les cageots de bois que tout le monde utilise aujourd'hui dans l'industrie fruitière. Ces terrains devaient être utilisés pour le plaisir et divertissement des citoyens. Ce qui est magnifiquement rendu. Cette ville est aussi mondialement connu pour son monstre Ogopogo qui serait similaire au monstre du Loch Ness. Puis, nous arrivons à Vernon, ville magnifiquement située au confluent de cinq vallées et de trois lacs. C'est un décor de toute beauté. Nous y arrêtons pour y admirer quelques murales.

En route vers Revelstoke, nous arrêtons au site historique de la Eagle Pass, l'endroit ou s'est planté le dernier clou qui terminait la construction du chemin de fer reliant l'Atlantique au Pacifique. Symbole de l'unité canadienne comme c'est écrit sur une des plaques qui soulignent l'évènement.

Puis prenons le temps de visiter le barrage hydro-électrique de Revelstoke. La visite nous permet de constater l'envergure des installations, Cependant beaucoup moins imposant que le barrage de la Baie James. Le barrage mesure 175 mètres de haut et 457 mètres de long sur le fleuve Columbia et est construit sur le plus long et le plus large fleuve de la région du Pacifique.

Nous repassons par la Rogers Pass, mais quel plaisir que de découvrir, sous le plein soleil, les paysages entraperçus sous les nuages lors de notre premier passage sur cette route. Il faut quand même arrêter pour s'emplir les yeux de tant de beauté. ( Je dois dire au grand dam de ces messieurs qui s'amusent à dévaler les pentes au volant de leurs bolides.) Mais cet arrêt obligatoire leur a permis de constater qu'un poids lourd éprouvait des difficultés à la montée. À la fin de la montée suivante, nous le retrouvons donc sur l'aire de stationnement et quel bonheur, pour mon frère, de jouer au mécano. Finalement, le camionneur qui vient de Surrey, est tout heureux de l'aide reçue. C'est ainsi qu'on apprend qu'il est presque voisin de ma soeur.

Comme de raison, il y un monde fou au Lac Louise. Nous faisons le sentier du tour du lac pour nous en mettre plein la vue de cette eau turquoise et des glaciers majestueux qui l'alimentent. Mais plus beau encore, plus magnifique et tout simplement grandiose c'est le lac Moraine qu'il faut voir du haut de l'éboulement, monticule de 25 mètres de haut, situé à l'extrémité du lac. Le regard embrase la vallée des cix sommets. C'est à couper le souffle.

Nous approchons maintenant de la fin de cette partie du voyage puisque nous sommes maintenant tout près de Banff. Nous faisons d'abord une petite randonnée de 3km pour découvrir le Canyon Johnston. Le sentier est bien aménagée et quelques passerelles surplombent le ruisseau Johnston nous permettant d'admirer la chute basse puis plus loin la chute d'en haut.

Banff est une ville intéressante; grouillante de monde mais peu importe où porte le regard, il y a toujours un magnifique sommet en arrière plan. Ce n'est pas facile, mais en arrivant tôt en matinée, il est possible de trouver un stationnement dans les espaces réservés aux VR. Le Cascade Gardens vaut la peine d'être vu, si les fontaines avaient été opérationnelles ç'aurait certainement été extra. Un petit goût de Savoie.

Dans la région de Banff, tout au long de la route les avertissements de prendre garde à la faune sauvage pullulent.

Région désertique d'Osoyoos

Région désertique d'Osoyoos

Par la vallée de l'Okanagan jusqu'à Banff
Par la vallée de l'Okanagan jusqu'à Banff
Dans la vallée de l'Okanagan

Dans la vallée de l'Okanagan

Région de vignobles et d'arbres fruitiers

Région de vignobles et d'arbres fruitiers

Par la vallée de l'Okanagan jusqu'à Banff
Sur la plage de Kelowna

Sur la plage de Kelowna

Le monstre de l'Okanagan de réputation internationale

Le monstre de l'Okanagan de réputation internationale

Ogopogo

Ogopogo

Barrage de Revelstoke

Barrage de Revelstoke

La Rogers Pass sous le soleil

La Rogers Pass sous le soleil

Coucher de soleil à partir du camping, parc Yoho

Coucher de soleil à partir du camping, parc Yoho

Lac Louise

Lac Louise

Par la vallée de l'Okanagan jusqu'à Banff
Par la vallée de l'Okanagan jusqu'à Banff
Hôtel du Lac Louise

Hôtel du Lac Louise

Par la vallée de l'Okanagan jusqu'à Banff
Lac Moraine

Lac Moraine

Par la vallée de l'Okanagan jusqu'à Banff
Trop trop beau ce lac!!

Trop trop beau ce lac!!

Canyon Johnston

Canyon Johnston

Chutes d'en Haut

Chutes d'en Haut

Wapiti dans Banff

Wapiti dans Banff

Au Cascade Gardens, Banff

Au Cascade Gardens, Banff

Lac Two Jack

Lac Two Jack

Dans la vallée de la Bow

Dans la vallée de la Bow

Dans Banff

Dans Banff

Le bonheur!   Au coin du feu

Le bonheur! Au coin du feu

Partager cet article

Repost 0